Instagram Подписка по e-mail

16 нояб. 2010 г.

Denez Prigent

Один из моих самых любимых бретонских исполнителей. Первый раз его услышала на Festival Interceltique Lorient в 2001 году и с тех пор исправно покупаю все его диски. Что-то нравится больше, что-то – меньше, но в целом – очень и очень.

Вот мое любимое: Ar Rannoù, по–французски  Les séries или Vêpres des grenouilles

(“Серии”, “Лягушачья вечерня”)

Завораживает то, как в каждой следующей серии повторяются все предыдущие и добавляется новая.

 

 

Текст на бретонском звучит так:

Daik, mab gwen Drouiz; ore;
Daik, petra fel d'idde?
Petra ganinnme d'idde?
— Kan d'in euz a eur rann
Ken a oufenn breman.
Heb rann ar Red hebken :
Ankou, tad ann Anken;
Ne tra ken ne tra ken.
Daik, mab gwen Drouiz; ore;
Daik, petra fel d'idde?
Petra ganinnme d'idde?
— Kan d'in euz a zaou rann,
Ken a oufenn breman.

А это французский подстрочник

Le Druide
Tout beau, bel enfant du Druide; réponds-moi; tout beau, que veux-tu que je chante ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre un, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.
Le Druide
— Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique, le Trépas, père de la Douleur; rien avant, rien de plus.
Tout beau, bel enfant du Druide; réponds-moi; que veux-tu que je chante ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre deux, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.
Le Druide
— Deux bœufs attelés à une coque; ils tirent, ils vont expirer; voyez la merveille !
Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique, le Trépas, père de la Douleur; rien avant, rien de plus.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre trois, etc.
Le Druide
— Il ya trois parties dans le monde : trois commencements et trois fins, pour l'homme comme pour le chêne.
Trois royaumes de Merlin, pleins de fruits d'or, de fleurs brillantes, de petits enfants qui rient.
Deux bœufs attelés à une coque, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre quatre, etc.
Le Druide
— Quatre pierres à aiguiser, pierres à aiguiser de Merlin, qui aiguisent les épées des braves.
Trois parties dans le monde, etc
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre cinq, etc.
Le Druide
Cinq zones terrestres : cinq âges dans la durée du temps; cinq rochers sur notre sœur.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre six, etc.
Le Druide
— Six petits enfants de cire, vivifiés par l'énergie de la lune; si tu l'ignore, je le sais.
Six plantes médicinales dans le petit chaudron; le petit nain mêle le breuvage, son doigt dans sa bouche.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre sept, etc.
Le Druide
— Sept soleils et sept lunes, sept planètes, y compris la Poule.
Sept éléments avec la farine de l'air (les atomes).
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre huit, etc.
Le Druide
— Huit vents qui soufflent; huit feux avec le Grand Feu, allumés au mois de mai sur la montagne de la guerre.
Huit génisses blanches comme l'écume, qui paissent l'herbe de l'île profonde; les huit génisses blanches de la Dame.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre neuf, etc.
Le Druide
— Neuf petites mains blanches sur la table de l'aire, près de la tour de Lezarmeur, et neuf mères qui gémissent beaucoup.
Neuf Korrigans qui dansent avec des fleurs dans les cheveux et des robes de laine blanche, autour de la fontaine, à la clarté de la pleine lune.
La laie et ses neuf marcassins, à la porte de leur bauge, grognant et fouissant, fouissant et grognant; petit ! petit ! petit ! accourez au pommier ! le vieux sanglier va vous faire la leçon.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre dix, etc.
Le Druide
— Dix vaissaux ennemis qu'on a vus venant de Nantes : malheur à vous ! malheur à vous ! hommes de Vannes !
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre onze, etc.
Le Druide
— Onze Prêtres armés, venant de Vannes, avec leurs épées brisées;
Et leurs robes ensanglantées; et des béquilles de coudrier; de trois cent plus qu'eux onze.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du Druide; que te chanterais-je ?
L'enfant
— Chante-moi la série du nombre douze, jusqu'à ce que je l'apprenne aujourd'hui.
Le Druide
— Douze mois et douze signes; l'avant-dernier, le Sagittaire, décoche sa flèche armée d'un dard.
Les douze signes sont en guerre.
La belle Vache, la Vache Noire qui porte une étoile au front, sort de la Forêt des Dépouilles;
Dans sa poitrine est le dard de la flèche; son sang coule à flots; elle beugle la tête levée :
La trompe sonne; feu et tonnerre; pluie et vent; tonnerre et feu; rien; plus rien; ni aucune série !
Onze Prêtres armés, etc.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
Pas de série pour le nombre un : la Nécessité unique, le Trépas, père de la Douleur; rien avant, rien de plus.

Для любителей кельтских легенд и преданий подробности тут

Еще вот эта нравится, E Trouz Ar Ger (В городском шуме)

 

И вот эта, про музыкантов, которых повесили вместо преступников (даже в те времена полицейские совершали служебные преступления и подлоги!)

 

И еще An Hini A Garan (Та, которую я люблю)

7 комментариев:

  1. Класс!Первую и последнюю утащила к себе в закладки.

    ОтветитьУдалить
  2. Марина, его почему-то мало знают, хотя и голосище знатный, и музыка хорошая.

    ОтветитьУдалить
  3. Душевно.
    "Паалюбил я ие
    Паалюбил гарячоо,
    А ана на миняаа
    Сморит тааак халадно...":)

    ОтветитьУдалить
  4. Однако какие длинные песни у этих бретонцев. Они, наверное, их поют, собравшись у очага, долгими зимними бретонскими вечерами...

    ОтветитьУдалить
  5. Женя, так оно и бывает. Сидят у очага, отпугивая диким криком наступающих волков :)

    ОтветитьУдалить
  6. мерси трэ бьян

    ушла скачивать всего.

    ОтветитьУдалить
  7. де рьян авек плезир!
    (и спасибо еще раз за песенку про мыша!!!)

    ОтветитьУдалить

Комментарии премодерируются.
Анонимные комментарии не допускаются.
Спасибо за понимание.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...